L’entorse de cheville – pathologie et traitement

août 22, 2020

L’entorse de cheville est une pathologie très fréquente. Elle concerne autant la population générale que la population sportive. C’est une lésion ligamentaire provoquée par un traumatisme ponctuel. La grande majorité des entorses se font en « inversion ». Cela signifie que le pied tourne vers l’intérieur ce qui traumatise le compartiment latéral de la cheville. Les fibres ligamentaires se retrouvent étirées, distendues, et parfois rompues. La gravité de la lésion repose sur ce paramètre.

La stabilité passive latérale de la cheville est assurée principalement par le ligament collatéral latéral. Il est lui-même composé de trois faisceaux. Lors d’une entorse latérale de cheville, d’autres structures peuvent être touchées :

  • Le ligament tibio-fibulaire antérieur (LTFA) : qui peut donner des symptômes au niveau du coup de pied
  • Un étirement des muscles fibulaires
  • Un étirement de la branche superficielle du nerf fibulaire

Afin de préciser le diagnostic, consultez un professionnel de santé spécialisé. N’oubliez pas, l’entorse de cheville peut se prendre en charge tout de suite. Il n’est pas nécessaire d’attendre trois semaines ! C’est encore une fausse croyance bien trop répandue. Les processus de cicatrisation de vos tissus débutent immédiatement. La mise en place du protocole de traitement doit l’être également.

 

Les causes de l’entorse de cheville

 

Ces dernières sont multiples, nous pouvons retrouver par exemple :

  • mauvaise lecture du terrain
  • Un déficit proprioceptif
  • De la fatigue
  • La faute à pas de chance, tout simplement
  • Un traumatisme externe

 

Les principaux signes cliniques d’une entorse de cheville

 

  • Gonflement rapide de la cheville, souvent localisé autour de la malléole externe
  • Difficulté à poser le pied / marcher en fonction de la gravité de l’entorse
  • Apparition d’un hématome sur le ou les côtés du pied, quelques jours après le traumatisme

Si vos signes ne correspondent pas à cette description, je vous conseille de consulter un professionnel de santé afin d’affiner le diagnostic.

 

Les critères d’Ottawa

 

Si vous présentez une de ces conditions, consultez un médecin pour passer un examen radiologique, car le risque de fracture est majoré.

  • Incapacité immédiate de se mettre en appui ou impossibilité de faire quatre pas
  • Douleur aiguë à la palpation osseuse du bord postérieur ou de la pointe de l’une des deux malléoles et jusqu’à 6cm au-dessus de celles-ci
  • Douleur à la palpation de l’os naviculaire ou de la base du 5e métatarse

 

Le traitement de l’entorse de cheville

Protocole Peace&Love : la phase Peace

Le traitement à court terme d’une entorse de cheville va être optimisé si vous suivez les étapes du protocole peace&love (voir l’article dédié ici).

 

Protection

C’est la première chose à faire :  protégez la zone touchée en essayant de réduire au maximum les stresseurs responsables de la douleur. Trouvez une positon de confort maximal. Trouver un endroit calme pour pouvoir examiner la lésion. Dans les heures qui suivent utilisez béquilles / attelles ou tout autre moyen de protection s’il réduit vos symptômes.

 

Élévation

Il est important d’élever la zone touchée afin d’éviter la stagnation des fluides. L’élévation doit être plus haute que le cœur pour avoir une action drainante efficace. Pour un membre inférieur, il est donc important d’être allongé sur le dos et non assis.

 

Éviter les anti-inflammatoires

La prise d’anti-inflammatoires tels que : Voltarène / Flector / Ibuprofène n’est pas recommandée. Ils pourraient nuire à une guérison optimale des tissus. La glace aurait également, dans une moindre mesure, cet effet d’où sa sortie de l’acronyme.

 

Compression

La compression va avoir pour rôle de limiter le saignement au moment de la lésion puis de réduire la diffusion de l’œdème. Personnellement, je recommande un point de compression très important pendant les 5 à 10 premières minutes puis une contention plus légère par la suite. La compression devra être levée la nuit.

 

Éducation

Contactez un professionnel de santé qualifié qui pourra vous informer de la bonne conduite à tenir et vous sensibilisez sur la prudence dont il faut faire preuve par rapport à la surmédicalisation, les investigations coûteuses inutiles et anxiogènes, ainsi que les molécules pharmacologiques non essentielles.

 

Protocole Peace&Love : la phase Love

Les recommandations de la phase love peuvent être appliqués rapidement. Si les symptômes le permettent, elle peut débuter 48 voir 72h après la lésion.

 

Load

Une mise en charge progressive du tissu lésé et le retour aux activités du quotidien vont favoriser la guérison du tissu. Ce retour peut être très précoce, mais il doit obligatoirement se faire en fonction de l’évolution des signes cliniques. La marche dès que possible est conseillée.

 

Optimisme

Conservez un état d’esprit optimiste est crucial, car votre cerveau joue un rôle majeur dans la guérison de vos tissus. Il va influencer positivement la vitesse de guérison de ces derniers et donc éviter de tomber dans la chronicité.

 

Vascularisation

Dès le 3e jour, une activité cardio-vasculaire est vivement conseillée sous réserve de ne pas augmenter les symptômes de la zone lésée. 20 min par jour sont suffisantes pour activer la vascularisation de vos tissus et favoriser les phénomènes de guérison. Le vélo, la natation, l’elliptique, le rameur sont des activités intéressantes.

 

Exercices

Des exercices de rééducation doivent être mis en place. Leur rôle va être de stimuler spécifiquement l’ensemble des structures de la cheville pour faciliter l’adaptation et la guérison. C’est avec votre kinésithérapeute que vous les mettrez en place. Les stimulations doivent être régulières pour que vos tissus s’adaptent. Cela sous-entend qu’il est INDISPENSABLE de pratiquer ces exercices chez soi en dehors de séances. Des exercices de mobilisation et de remise en charge sont conseillés à ce stade.

 

La phase de réathlétisation

Progressivement, vous pourrez augmenter l’intensité des exercices et réintégrer vos différentes activités en fonction de l’évolution des symptômes. C’est pourquoi quantifier correctement votre stress mécanique sera votre meilleur atout pour optimiser les délais avant la reprise. Utilisez l’outil gratuit MyQSM pour visualiser quotidiennement votre niveau de stress mécanique et l’ajuster si besoin.

 

Vous pourrez reprendre la course à pied au cours de cette phase. Limitez la vitesse et le dénivelé au profil du volume dans un premier temps. Retrouvez ICI mon protocole de reprise de course.

 

Intensifiez les exercices de rééducation en ajoutant de la charge, de la vitesse et des sauts.

 

Durée d’une entorse de cheville

Vous vous en doutez, les durées sont très variables. Elles dépendent de la gravité du traumatisme initiale évidemment, mais également de la qualité de la prise en charge qui suit. Je ne parle pas ici de la qualité intrinsèque du ou des professionnels qui vous « encadrent ». Je parle de la prise en charge dans son ensemble :

  • Le respect des recommandations du protocole peace&love tout de suite au moment de la lésion
  • Une prise en charge rapide
  • La régularité des stimulations dans le quotidien
  • Une bonne quantification du stress mécanique

 

Si l’ensemble de ces paramètres sont respectés, votre retour aux activités sportives sera optimisé.

 

DÉCOUVREZ ICI, LE PROTOCOLE DE TRAITEMENT COMPLET DE L’ENTORSE DE CHEVILLE MADE IN RUNNING SPORT SANTÉ

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Allez plus loin ! Recevez toutes les dernières infos et téléchargez GRATUITEMENT mon E-book de 35 pages contenant mes " 10 secrets pour progresser et performer en course à pied " !

 

A tout de suite dans votre boite mail! 

Merci pour votre inscription